CORONAVIRUS – Pas assez de masques pour les infirmières ou les dentistes, voire aucun pour les aides à domicile auprès des personnes âgées: plusieurs secteurs professionnels du médico-social s’inquiètent d’un manque de protection face au coronavirus.

En milieu de semaine, la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye écartait tout “risque de pénurie” de masques, délivrés en priorité aux personnes contaminées et aux professionnels de santé, et dont les stocks ont été réquisitionnés par l’Etat.

Mais ces assurances ne convainquent pas toutes les professions concernées. Pour les dentistes, “la situation est aberrante”, a dit à l’AFP Patrick Solera, président de la FSDL, le premier syndicat du secteur. “Alors que, dans notre métier, nous devons gérer chaque jour des projections de sang et de salive, nos fournisseurs nous ont écrit hier (vendredi 6 mars, ndlr) qu’ils ne pourraient plus nous fournir en masques chirurgicaux d’ici la fin mai car tout a été réquisitionné”, a-t-il ajouté. “C’est la panique. J’ai des adhérents qui me disent qu’ils vont devoir fermer leur cabinet, faute de stock”.

Pour être correctement protégés face au coronavirus, les dentistes devraient d’ailleurs être équipés de masques plus sophistiqués, de type FFP2 (avec un système de filtrage), mais ceux-ci semblent désormais introuvables. “On ne sera pas équipés de FFP2 mais bientôt, on n’aura plus non plus de masques de base. Nous sommes la dernière roue du carrosse”, a déploré le Dr Solera.